Psycho-Savoirs

Être ou aller bien ? une grande différence

Bonjour à tous,

 
Ceux qui m’ont croisé en séance m’auront peut être entendu dire, d’une manière énigmatique, mais non moins choquante (à priori) « je me fiche que mes patients soient bien ». D’autres ont pu arriver en disant « je vais bien » et à moi de répondre « vous êtes sur? »
 
Cette manière, au premier abord déstabilisante de la part d’un psy, l’est beaucoup moins lorsque se penche sur le fait « d’Être bien ». En effet, dans un de ses livres, Russ Harris commence comme ceci « plus vous chercherez à être bien plus vous serez mal ».
 
On ne peut lui donner tort. Plus l’on se soumet à la rigide et péremptoire tyrannie du « bien être » que ce soit au travail, dans ses relations sociales ou encore au creux même de son corps plus l’on s’éloigne du but. On dépense des sommes faramineuses dans le « bien être au travail », est-on bien?
 
Plus je veux éviter ce ravin, plus je m’en approche. Paradoxe et mystère de l’âme humaine.
 
Alors c’est quoi le problème à vouloir être bien? On veut tous l’être non? Pas si sûr…
 
Pour en déminer les pièges, voici une vidéo (vous pardonnerez mes aptitudes limitées au dessin 😉 où vous observerez qu’Aller bien, vous apportera bien plus de satisfaction que de vouloir tenir cet insaisissable concept de « bien être ». Vous comprendrez également que je ne suis pas sadique, juste un peu, parfois très, taquin.
 
Bonne semaine,
 
Yannick