ACT,  Psycho-Philo

Comment rêver sa vie et vivre ses rêves?

Bonjour à toutes et à tous,

 

J’irai où bout de mes rêves

Tout au bout de mes rêves

Où la raison s’achève

J’irai au bout de mes rêves…

 

Ce mois-ci, j’aimerais observer avec vous comment nos rêves peuvent nous aider. Comment rêver est à ce jour une nécessité: L’impératif catégorique de notre vie moderne.

Je ne parle pas de rêves consuméristes, de rêves que nous formulons à coup d’euros. Non, des vrais rêves, ceux qui nous dépassent, les rêves d’une vie. Je vous parle de tutoyer les étoiles.

 

Or, force est de constater que le fait de rêver n’est pas des mieux perçus. Ainsi, avant de tenter de les toucher du bout des doigts, explorons les façons de les considérer.

 

 

 

Alors on rêve? On rêvasse?

 

Lorsque l’on parle de nos rêves, nous viennent indubitablement des pensées anciennes du type « ne rêve pas », « ne reste pas là à rêvasser », « ne prends pas tes rêves pour une réalité » et j’en passe.  Le rêve est ainsi, souvent, associé à une perte de temps, une chose propre à nous faire souffrir. C’est effectivement le cas si l’on passe son temps à rêver, rêvasser donc si nous quittons l’action pour la pensée. Rêver est alors une forme d’évitement.

 

Rêver n’est pas vivre

Huygens

 

Vraiment? Pas si sûr et voici pourquoi rêver est la condition de l’Homme.

 

Rêve party

 

Rêver c’est produire de la sérotonine

 

En effet, la psychologie positive nous enseigne que lorsque nous rêvons à une destinée positive et agréable, ces affects produisent en nous de la sérotonine. Cette hormone est ainsi l’hormone du bonheur, c’est elle qui nous aide à percevoir le monde sous un angle plus agréable mais aussi celle qui nous aide à agir face à la difficulté.

Rêver ce n’est pas attendre passivement et se bercer d’attente. Non, rêver est bel et bien comme une pratique, c’est une aide à l’action, un élément du bonheur intérieur si ce n’est sa condition.

 

Rêver c’est se donner une raison de vivre, une direction

 

La différence entre direction et objectif tient un peu dans le fait de vouloir marcher vers l’Ouest. Nous ne l’atteindrons jamais mais nous nous en rapprocherons toute notre vie. Se donner un rêve sans forcément s’attendre à ce qu’il se réalise est alors comme se donner un aimant devant soi. Un amant de soi. Une direction qui attire et guide notre façon d’agir. Songeons à ce que nos ancêtres ont pu réaliser par rêve: La sécurité sociale, la conquête des Indes, l’éradication de la variole…etc.

 

“On croit que les rêves, c’est fait pour se réaliser. C’est ça, le problème des rêves : c’est que c’est fait pour être rêvé.”

Coluche

 

Ainsi, certains sociologues expliquent nos tracas actuels par un effondrement des valeurs sociétales, un effondrement de la religion, et par l’avènement du matérialisme sans fin. Nietzsche aurait certainement repris l’influence de l’idéal consumériste par une sorte de nihilisme capitaliste.

A la place qu’avons nous à proposer à nos enfants? J’avais un jour  reçu deux parents venus accompagner leur fils, en échec scolaire, à sa consultation. Voici ce qu’il leur a dit « vous me demandez de grandir et de travailler à mon avenir. Mais vous voyez ce que vous me proposez comme avenir? Le chômage, les problèmes de la banque et vous qui divorcez…si c’est ça la vie d’adulte j’en veux pas ». Autant vous dire que personne n’a pu lui répondre quoi que ce soit.

 

Et si le rêve était avant tout nécessaire pour que la vie continue…ne serait-ce que pour donner l’exemple.

 

 

Rêver c’est se donner l’occasion de se dépasser

 

En effet, ne pas présager des limites que l’on se donne c’est alors tendre « vers l’infini et l’au-delà » (j’en ai parlé ici Pour ou contre les voeux) sans forcément savoir où l’on s‘arrêtera. C’est alors aller au bout de soi même: s’épanouir. C’est ce qu’un ami appelle la « zone où la magie opère ». Cette zone où l’on sort de sa certitude, l’on sort de sa zone de (ré)confort et où, confrontés à nos difficultés nous grandissons. Un rêve est ainsi un rêve par ce qu’il coûte en temps, en énergie. 

 

J’ai encore rêvé d’ailes

 

Mais que serait ainsi une vie sans rêve? Une vie sans ailes? Une vie où nous aurions réalisé tous nos rêves. Ne vaut-il pas rêver l’impossible afin que, chaque jour, nous nous sentions tirés vers l’avenir, profiter de l’aspiration tel un cycliste dans la roue d’un collègue? Non, abolir les rêves, c’est assurément abolir la vie, le désir de vivre.

 

 

Après ce petit travelling, observons ainsi comment Rêver pour avancer comme le dit si bien Antoine de Saint Exupery

 

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité.”

 

 

Comment rêver sa vie pour une vie de rêve?

 

Nous voici enfin à la partie pratique, comment toucher ses rêves ne serait-ce que du bout d’un doigt. Une feuille, un crayon… c’est parti.

 

1 – Laissez vos rêves s’éclater, soyons fou.

 

Alors de quoi rêvez vous? Fermez les yeux ou non et imaginez. Si vous aviez, du temps, de l’argent et que personne sur cette terre ne saurait ce que vous aviez à faire. Que feriez vous? Mais que feriez Fou d’assez Vous, ce dans  ces 3 domaines:

  • Le travail de vos rêves
  • Les relations de vos rêves
  • Les loisirs de vos rêves

 

Lâchez vous et écrivez ces rêves en haut d’une feuille.

Prenez le temps au passage d’observer ce que vous raconte votre tête. En effet, nous avons, pour certains, une vieille pensée, que nous pourrions appeler « Rabat-joie » ou « Attrape Rêve », qui nous raconte que les rêves c’est pour les naïfs…etc. Si tel est le cas envoyez la boire un café lorsqu’elle  se pointe et revenez au moment présent 😉

 

 

2- Un rêve, des valeurs

 

Et si derrière ce rêve il y avait des valeurs (en savoir plus sur les valeurs lire ceci Éclaircir ses directions de vie), vos valeurs, vos directions de vie?

 

Rêveillons les !

 

Répondez à chacun de vos rêves par une de ces questions et inscrivez les au milieu de votre feuille

 

  • De quoi ferais-je preuve en réalisant mon rêve?
  • De quoi ferais-je preuve en agissant comme dans mon rêve?

 

 

3- Une valeurs, des actions

 

 

Une fois vos rêves en haut, vos valeurs au milieu: Quelle serait la plus petite action que vous pourriez faire pour vous rapprocher de cette valeur? Dit comme précédemment quelle serait cette action qui vous permettrait de faire preuve de….(découverte, échange) ?

 

Notez alors cette action pour chacune de vos valeurs. Prenez ici le temps de fermer les yeux (Faites attention encore à « Rabat-joie » ou « Attrape Rêve ») et imaginez vous en train de mettre en pratique ces actions. Quel effet cela fait dans le corps? C’est chaud, ça ouvre? C’est la Sérotonine!

 

 

4- Toucher ses rêves

 

Ainsi, y a-t-il une différence, une rupture, entre ces trois éléments inscrits sur votre feuille? Au final, télécharger cette appli et regarder la terre depuis la webcam de l’ISS ne participe-t-il pas à la réalisation de ce rêve?

 

Nous pensons que nos rêves s’établissent en tout ou rien, réalisés ou non et qu’il a un écart immense entre le moment présent et ceux-ci. En effet nous pensons souvent que les choses arrivent par « saut ». Or, il existe un principe qui pourrait nous aider à prendre un autre point de vue: le principe de continuité

 

Le principe de continuité est un concept décrit par Aristote puis par Leibniz par cette phrase:

 

Natura non facit saltus : « la nature ne fait pas de saut »

 

En effet, les choses commencent bien avant leur apparition et se poursuivent bien après. Tout se touche, tout se suit. Explications.

 

Exemple: Vous donnez naissance à un enfant. Il est là, votre rêve se réalise. Un avant un après? Pas si sûr.

Effectivement vous l’avez certainement rêvé. Mais depuis quand? Hier? Depuis que vous êtes avec votre conjoint? Non, depuis que vous êtes enfant. Vous l’avez inventé? Non probablement pas car vos parents ont eux même rêvé d’avoir des petits enfants que leurs parents ont eux même rêvé et vous l’ont transmis. On s’arrête là car l’infini est bel et bien derrière mais aussi devant nous.

 

Il n’y a ainsi pas de différence entre atteindre son rêve et y penser. Rêver c’est déjà toucher ses rêves.

 

C’est de cette manière qu’ont été réalisées les plus grandes choses. La réalisation d’un rêve prend naissance dans notre tête avant de mûrir, travaillé par le temps de parfois tant de générations avant de naitre. Faut-il encore quelqu’un qui l’ait rêvé.

 

5- Le rêve au moment présent

 

Ainsi, observez chaque soir en quoi vos actions vous ont ou non rapproché de vos rêves. Fermez les yeux et observez l’effet dans votre corps.

Une sorte de 3 Kifs du Rêve! (voir ici sur la psychologie positive)

 

Le rêve est le chemin et non le but

 

Ainsi, je terminerai en disant que la psychothérapie participe de cela. En effet, c’est aider à retrouver sa capacité d’agir et en direction de ses rêves. En ça je fais un métier extraordinaire!

 

Enfin, au fond du trou, cet article peut  paraître difficile à reçevoir. N’oubliez pas, c’est un chemin et parfois il faut attendre de se soigner avant de reprendre la route.

 

A bientôt

 

Yannick

Psychologue aux multiples influences je base ma pratique de prise en soin sur la thérapie d'acceptation et d’engagement, la psychologie positive ainsi que les thérapies cognitivo-comportementales. En institution, en cabinet de ville, en formation professionnelle ou encore en tant que Blogueur ma vision de la personne en souffrance est bien celle d'une personne non pas "malade" mais plutôt "coincée": En devenir. C'est ainsi à travers une pratique mêlant psychologie, philosophie, humour et métaphores que je voue mon activité professionnelle à aider la personne à avancer vers ce qui compte pour elle.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *